Cabinet Philippe Le Goff Assurances

Pondeuses - Offre éleveurs

Pondeuses - Offre éleveurs

Assurances sanitaires

Pondeuses - Offre éleveurs

Assurez vos pertes financières en cas de salmonelles Enterritidis, Typhimurium et Kentucky, grippe aviaire, maladie de Newcastle…

Pourquoi souscrire une telle garantie ?

Si une exploitation adhérente à la Charte Sanitaire - arrêté du 03 décembre 2008 - (qu’elle soit indépendante ou intégrée), est contaminée et que le cheptel est abattu, les conséquences financières peuvent être les suivantes :

• Il faut procéder au retrait des œufs produits durant les 21 jours de ponte précédant la détection (APMS)

• La charte sanitaire ne prévoit que l’indemnisation du cheptel, des frais d’abattage et de décontamination via un barème forfaitaire. Or, après abattage le temps de reconstituer le cheptel est de 21 semaines. Il y a donc une perte de marge brute ou de rémunération.

Exemple de tarif et d’indemnisation :

Un élevage de 50.000 poules non vaccinées mais utilisant BACTIVOR, souscrit l’option 1 (carence poulettes) infecté avant 50 semaines :

Prix TTC/AN : 2.595 € (50.000 x (0.054 € + 0.010 € - 20%)) + 35 €

Garantie : 87.500 € pour une indemnisation franchise 15% déduite de 74.500 €

Consultez le tarif sur la documentation téléchageable. Des réductions pour les groupements sont possibles, contactez-nous.

Notre contrat en quelques points :

GARANTIE DE BASE

Indemniser, en complément de la Charte sanitaire, la perte d’exploitation (perte de marge brute) ou l’absence de rémunération, consécutive à l’abattage du cheptel impacté par les salmonelles Enteritidis, Typhimurium ou Kentuky.

Important :

• L’indemnité est forfaitaire et évaluée à l’avance selon le tableau ci après (Il ne s’agit pas d’une évaluation à dire d’expert).

• Il est possible d’augmenter l’indemnité forfaitaire par poule notamment pour les élevages bio, volière, plein air.

     Nouveauté 2015 : Contrat renouvelable par tacite reconduction, salmonelle KENTUCKY assurée.

DEUX OPTIONS AU CHOIX

1) L’indemnisation de la garantie de base concerne également les poulettes destinées à votre élevage qui seraient infectées dès leur 15ème semaine. Elle est cependant limitée à 60% de la valeur assurée.

       2) L’indemnisation de la garantie de base est étendue à l’infection de la Grippe Aviaire et celle de la Maladie de Newcastle.